Photo ratée : Si l’échec vous servait ?

photo ratée

La courte histoire de l’un de mes premiers portraits de voyage…une photo ratée !

Pour ceux qui suivent mes actualités, photographies, expositions etc, vous savez que j’ai un amour pour le voyage, et notamment pour l’Asie du Sud-Est.

Mon premier « grand » voyage fût la Thaïlande, une destination dont je rêvais depuis longtemps. En 2004, c’est le grand pas, je prends mon billet, armé de mes 2 boitiers de l’époque : un Canon D60 en numérique, et un Hasselblad 550 ELX accompagnés de ses fidèles Kodak Tmax 100.

Jeune professionnel déjà un peu aguerri, mais qui part pour la première fois en terres inconnues. En comptant depuis, j’ai remarqué que j’ai dû faire peut être 5% de portraits…Maintenant je dois être proche des 50 à 60%. (mon amour pour les rencontres et le portrait, n’a été que grandissant)

Bien sûr les premiers pas en photographie de voyage sont difficiles et ils demandent de renouveler l’acte pour se sentir à l’aise.

Souvent les premiers portraits sont aussi ceux qu’on rate le plus facilement !

Pourquoi ?

– notre timidité

– l’approche d’une autre culture, comment dois je m’y prendre, comment je dois me comporter ?

– la peur du non

– la peur de gêner la personne trop longtemps (dans mon cas, je pense que çà a été la clé de la photo ratée)

Résultat…une photographie en argentique (avec l’Hasselblad), une peur à l’instant T, et une photographie mal exposée (mauvaise mesure de lumière).

Je n’ai plus ce cliché, mais il ressemblerait à quelque chose comme çà :

photo ratée

Ce petit récit, je le fais souvent à mes élèves, et notamment durant la formation portrait en extérieur.

Pourquoi ? Parce qu’en photographie, le progrès passe par un certain acharnement, une volonté de réussir, et de recommencer.

Pour clore l’histoire, après la déception du développement de mon film en 2004, la vision de ce portrait me hantait, tant le visage de cet homme m’avait marqué (la rencontre aussi). J’avais l’impression de ne pas avoir été à la hauteur de ce que m’avait humainement donné cette personne, cette photo ratée était un échec.

En février 2005, je fis mon 2ème voyage en Thaïlande. Le choix du parcours était pour la plupart différent du 1er, mais j’ai tenu à faire un détour de 4 jours dans le village de Pai afin de refaire ce portrait, et pouvoir capturer l’émotion que dégageait cet homme. Je n’ai pas voulu rater ma 2ème chance, et depuis ce portrait est accroché à l’entrée de mon studio photo, comme un grigri que je peux contempler de mon bureau au moment où le doute s’empare de moi. A l’époque la photographie avait été sélectionnée chez les jeunes photographes aux rencontres d’Arles, dans les ateliers SNCF, tirée en grand format (parmi tant d’autres, mais un bon début à l’époque) dans un lieu magique.

Et vous, vos premiers portraits de voyage vous ont ils fait perdre vos moyens ? Ne mentez pas, vous avez forcement une photo ratée dans vos tiroirs ou disque durs 😉 N’ayez pas peur, racontez moi !

photo ratée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *